Page d'accueil > La Chine et la France
Discours de S.E.M. ZHAI Jun, Ambassadeur de Chine en France à l'occasion du 2ème forum de Paris sur les Nouvelles Routes de la Soie
(2019-01-11)

(Le 10 janvier 2019 à 09h05 - UNESCO – Paris)

M. le Sénateur Alain RICHARD,

M. le Président Christian CAMBON,

M. le Directeur de l’IRIS Pascal BONIFACE,

M. le Directeur général adjoint QU Xing,

Mesdames et Messieurs, Chers amis,

Bonjour à tous !

Je suis très heureux de vous retrouver à l’occasion de ce nouveau Forum de Paris sur les Nouvelles Routes de la Soie. Tout d’abord, permettez-moi de vous souhaiter une chaleureuse bienvenue et une excellente nouvelle année ! Permettez-moi également de saisir cette occasion pour remercier sincèrement l’Institut des Relations internationales et stratégiques (l’IRIS) ainsi que l’UNESCO pour leur contribution à la tenue de la deuxième édition de ce Forum.

Il y a cinq ans, au printemps, le Président XI Jinping s’est rendu au siège de l’UNESCO en exhortant les hommes de tous les pays à laisser germer en eux les graines de la paix afin que pousse sur notre planète commune, bosquet après bosquet, la grande forêt de la paix.

Aujourd’hui, cinq ans plus tard, sont rassemblés ici des officiels, des représentants de la société civile, du monde d’affaires, des universités, experts de tous horizons, français et chinois, pour réfléchir à travers cette plateforme, aux moyens de promouvoir ensemble les Nouvelles Routes de la Soie. Pour moi, il s’agit bien là de la diffusion de ces ferments de paix, de coopération et de bénéfices communs, contribuant ainsi, dans la mesure de nos moyens, à la fertilisation spirituelle de la future forêt de la paix mondiale.

Pour atteindre cet objectif, 2019 sera une année particulière sur laquelle il convient dès maintenant de dire quelques mots :

L’année 2019 est celle du 70ème anniversaire de la création de la Chine nouvelle.

Les 70 années écoulées, et particulièrement les 40 dernières années de politique de Réforme et d’Ouverture, nous enseignent une chose : l’ouverture engendre le progrès. La fermeture sur soi mène à l’arriération. Aujourd’hui encore, la Chine continuera résolument d’accélérer le rythme de son ouverture, en avançant avec tous les pays du monde, y compris la France, sur la voie du développement et de la prospérité partagés. L’année dernière, la Chine a réduit sa liste négative sur les investissements étrangers de 63 secteurs à 48. L’assiette de taxation globale est tombée de 9,8% à 7,5%. Nous accélérons graduellement l’ouverture du secteur financier ainsi que celle des services, de l’agriculture, des mines, de l’industrie manufacturière, des télécommunications, de l’éducation, de la santé et de la culture. Selon les prévisions, dans 15 ans, les importations chinoises s’élèveront à 24 mille milliards de dollars et le pays absorbera 2 mille milliards de dollars d’investissements directs étrangers. Nos investissements extérieurs atteindront 2 mille milliards de dollars. Les touristes chinois passeront 2 milliards de nuitées à l’étranger. La Chine n’a cessé de se renforcer tout au long de la Réforme et de l’Ouverture. Elle poursuivra résolument sur la voie du développement pacifique et, certainement, apportera au monde entier toujours plus d’opportunités.

2019 est aussi l’année du 55ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques sino-françaises.

Dans 10 jours nous célèbrerons ensemble cet anniversaire. Depuis 55 ans, nos deux pays et nos deux peuples ont développé, dans leurs échanges et dans leurs coopérations, un esprit d’indépendance, de compréhension mutuelle, de hauteur de vue et de coopération gagnant-gagnant. Cet esprit joue un rôle particulièrement important pour nous guider vers une relation durable sans cesse meilleure et nous inspirer quant à la manière de régler au mieux nos relations avec les autres pays, dans un monde en proie à des mutations exceptionnelles. En ce début d’année, nous sommes tous réunis pour ce Forum de Paris sur les Nouvelles Routes de la Soie. Nous devrons, nous aussi, nous souvenir de ce moment historique et promouvoir cet esprit. Bientôt auront lieu une série d’importantes visites croisées ainsi que des célébrations solennelles et chaleureuses. Ce sera l’occasion pour chacun de pousser activement nos projets dans les domaines traditionnels comme le nucléaire civil, l’aéronautique, l’aérospatiale, mais aussi dans l’économie numérique, la protection de l’environnement, l’agriculture, l’agro-alimentaire, les coopérations en marché tiers et travailler ensemble plus largement et plus profondément afin d’apporter davantage de bénéfices tangibles à nos populations et insuffler ainsi dans ce monde instable, davantage de facteurs de stabilité.

2019 marque également l’anniversaire du 500ème anniversaire de la disparition du grand Léonard de Vinci.

Certain disent que « Léonard de Vinci est le plus brillant représentant de la Renaissance. » Ce mouvement artistique et intellectuel surgi il y a quelques siècles a provoqué une mutation de l’âme européenne et entamé une longue marche vers le progrès. Je suis repassé tout à l’heure devant la stèle qui fait face à l’entrée de l’UNESCO. On y trouve gravée la phrase suivante : « Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes et des femmes, c’est dans l’esprit des hommes et des femmes que doivent être élevées les défenses de la paix». Je crois savoir que cette année, de nombreux pays, dont la France, vont organiser un grand nombre de grandes célébrations pour le 500ème anniversaire de la Renaissance. Cela en incitera sans doute beaucoup à s’intéresser à l’Histoire, à l’étudier de plus près, à en retirer des enseignements, à mieux connaître le passé, mieux comprendre le présent et ouvrir la voie à l’esprit de demain. Aujourd’hui plus que jamais, face aux résurgences de l’unilatéralisme, du protectionnisme et du jeu à somme nulle, nous devons encore davantage nous souvenir des leçons douloureuses des deux guerres mondiales et, en commençant par nous-mêmes, à remettre à l’honneur le multilatéralisme et une conception de la gouvernance mondiale animée par un esprit de dialogue, de co-construction et de partage afin que flotte encore plus haut l’étendard de l’esprit de la paix, du développement, de la coopération et des bénéfices mutuels pour la nouvelle ère. Voilà précisément ce qui nous rassemble tous ici, à ce Forum de Paris sur les Nouvelles Routes de la Soie.

Mesdames, Messieurs, Chers amis !

En 5 ans, depuis 2013, date du lancement par le Président XI Jinping de sa grande initiative, le cercle de ceux qui soutiennent les NRS n’a cessé de s’agrandir. En 2018, une soixantaine de pays et organisations internationales ont signé avec la Chine des documents de coopération sur ce thème, portant le nombre total des documents signés à environ 170. Le volume des échanges entre la Chine et les pays riverains des Routes de la Soie a dépassé 6 mille milliards de dollars. La Chine a investi dans les pays impliqués plus de 80 milliards de dollars et y a créé 240 000 emplois. Le nombre de convois ferroviaires circulant entre la Chine et l’Europe a franchi la barre des 10 000, la reliant ainsi à 43 villes de 15 pays européens. On peut légitimement dire que les Nouvelles Routes de la Soie sont devenues un bien commun et une plateforme de coopération largement appréciés à l’échelle mondiale.

L’immense adhésion internationale aux Nouvelles Route de la Soie qui a surgi en à peine 5 ans trouve sa source dans sa posture constante de concertation, de synergie, de partage, de libre expression, sans oublier ses principes d’ouverture, de transparence, de tolérance et de rejet de l’esprit de clan. Elle vient aussi de son souci du respect du droit international, des législations nationales et des principes de base des relations internationales. Elle provient également de sa recherche de l’excellence, de ses préoccupations environnementales et de ses exigences de qualité. De nombreuses entreprises chinoises et étrangères se sont greffées sur cette plateforme et en tirent le meilleur parti pour leur développement. Aujourd’hui, nous sommes honorés de la présence des représentants d’entreprises françaises et chinoises, parmi lesquelles la société Zhengzhou International Hub Developpement and Construction Corporation (Z.I.H.), venues partager avec nous tous l’histoire de leurs succès.

Mesdames et Messieurs, Chers amis,

En 2019 se tiendra en Chine le 2ème Forum international de haut niveau sur les Nouvelles Routes de la Soie. Ce Forum, destiné à hisser les Nouvelles Route de la Soie vers de nouveaux sommets en termes d’exigence, de qualité et de niveau est d’une grande importance pour la suite. Il sera aussi une formidable occasion pour la Chine d’œuvrer avec les pays européens, dont la France, au renforcement de la coopération dans le cadre des Nouvelles Routes de la Soie ainsi qu’à la promotion du multilatéralisme et du développement international pour tous.

Je souhaite à ce 2ème Forum de Paris tout le succès qu’il mérite et j’appelle de mes vœux un dialogue et des échanges libres et francs. J’espère également que chacun pourra ici contribuer à la réussite du 2ème Forum international de haut niveau sur les Nouvelles Routes de la Soie et, par vos suggestions et vos propositions, faire en sorte que les Nouvelles routes de la soie puissent bénéficier encore davantage aux peuples du monde entier.

Merci à tous !